Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même. De Lise Bourbeau. Chronique by France Missud

🍃 Bas les masques! 🍃

 

Pour cette première chronique (de ma part du moins) sur le blog À La Menthe Music, je vais vous parler d'un livre qui a changé ma vie. Rien que ça.


J'vous expose le contexte :

En ce début d'été 2021, après un burn-out social (oui, oui, ça existe) et une rupture difficile, je quitte Paris et m'installe chez ma sœur à Nîmes. Je suis en train de comprendre des choses sur moi, je me recentre. Je passe mes journées à faire du sport, lire des livres de développement personnel, à m'essayer à la méditation et suis même à deux doigts de remplacer mon Coca quotidien par du lait de soja. Bref, je deviens une trentenaire perchée en quête de bien-être et spiritualité.

 

Un après-midi, je vais boire un verre avec une copine de passage dans le coin. Elle est calme et posée, c'est exactement ce dont j'ai besoin. Elle vient accompagnée d'un couple d'amis. Ils sont coach de vie. Ça parle de purification d'âme, de réincarnation, d'énergie et de la recherche de son soi intérieur. Deux mois plus tôt j'aurais recraché mon orange pressée (qui aurait été du Coca d'ailleurs) en pouffant de rire comme une idiote. Maintenant, j'écoute attentivement. Je leur raconte à mon tour ma vie, ce que je viens de traverser et mon envie de tout contrôler. Le couple échange un regard puis un rire complice et j'entends :

 

"Ouais, c'est sûrement la trahison." Je les observe perplexe. "Qu'est-ce qu'ils ont à se moquer de moi les deux, là ? Et puis, surtout, de quoi parlent-ils ?" Ils se murmurent des choses pendant quinze ou vingt secondes (ma pote, elle, a un sourire entendu, comme si elle avait tout compris), puis la fille me sort : "Bon, meuf, il faut que tu lises Les 5 blessures qui empêchent d'être soi même de Lise Bourbeau. Il va changer ta vie."

 

Jamais entendu parler.

 

Le soir-même je le commande sur Amazon (la paresse de faire le trajet jusqu'au libraire, ce fléau).

 

  les 5 blessures a la menthe blog france

Ce livre, quand tu l'as entre les mains, t'as parfois envie de pleurer, parfois envie de rire, mais, surtout, souvent envie de le balancer par la fenêtre parce que ça fait tout bizarre de se reconnaître (ils m'avaient prévenue).

 

L'auteure, Lise Bourbeau, native du Québec et psychiatre de profession, monte dans les années 80 un centre de développement personnel. Elle y reçoit des milliers de patients et finit, à force d'écoute et d'analyse, par catégoriser les humains en cinq types de personnalités (qu'elle appelle "masque") auxquelles elle associe cinq blessures vécues dans l'enfance. Ce serait bien ces blessures qui auraient fait de nous ce que nous sommes aujourd'hui. C'est à dire des adultes malheureux et torturés.

 

Moi qui croyais être unique, je sens que ça va pas me plaire.

 

Très vite, dès le début du livre, Lise Bourbeau nous révèle que notre âme serait venue sur terre dans le but de sauver la lignée du même sexe que le nôtre (donc, si t'es une nana, il s'agit de ta mère, de ta grand-mère et même de ton ancêtre Gertrude, morte il y a trois-cent-cinquante-deux ans. Voilà, voilà). Le sauvetage passerait en premier lieu par notre sauvetage à nous-même, c'est à dire par la déconstruction de nos mécanismes de défense. Et elle va nous y aider. Bas les masques les gars, c'est le moment de se découvrir puis de s'améliorer afin d'atteindre la plénitude, le bonheur et tous les trucs auxquels nous autres glandeurs on a le temps de rêver..

 

Même si l'auteure prévient : ce n'est pas une science (mais un rapport des constats qu'elle a pu faire durant sa longue carrière), pour moi qui venais tout juste de commencer à adhérer à la philosophie hippie après des années à penser de façon méprisante et rationnelle, ce fut assez difficile à avaler, j'ai tout de suite eu envie de refermer le livre, un sourire narquois aux lèvres. Mais, me rappelant les bons conseils des deux coach, j'ai persévéré. Et j'ai bien fait !

 

Lise Bourbeau, au résumé de ces cinq types de masques - que nous porterions tous - explique que nos fonctionnements, nos mauvaises habitudes, nos échecs etc... seraient en réalité dus à des blessures que nous aurions vécues de la période de notre conception à celle du début de l'âge de raison (sept ans à peu prés) et que nous n'aurions pas digérées. Nous tenterions, depuis, (en faisant n'importe quoi, donc) de nous protéger grâce à ces carapaces pour ne surtout pas revivre les mêmes blessures que dans le passé.

 

Ces cinq types de personnalité seraient, selon elle, reconnaissables dans le caractère dudit être humain, dans son regard, son alimentation, ses phobies, mais aussi, plus étonnant, dans la forme de son corps et même dans ses maladies. Je rassure les plus terre-à-terre d'entre vous : par la suite, elle nous parle finalement peu d’âmes et autres réincarnations.

 

Voici le tableau des 5 blessures associées à leurs masques :

 

BLESSURES

MASQUES

Rejet

Fuyant

Abandon

Dépendant

Humiliation

Masochiste

Trahison

Contrôlant

Injustice

Rigide

 

Allez, je veux bien commencer à y croire. 🍃

 

Au descriptif de la première personnalité j'ai reconnu des attitudes qu'avaient des proches, leurs habitudes, et même certains de leurs traits physiques. "Tiens c'est qu'on dirait bien mon ex, là. Hey, mais, c'est qu'il faisait ça aussi. C'est drôle, ça correspond pas mal à son physique quand même. Est-ce que ça viendrait de là du coup ? Oh, mais, ça expliquerait pleins de choses, dis donc !" Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même commence à m'intriguer de plus en plus. C'est vrai qu'elle est forte en analyse Lise Bourbeau. Elle décrit super bien la psyché humaine, ses fonctionnements et ses problèmes. Je me reconnais aussi par-ci par-là et je note mes ressemblances sur la page, comme on m'avait conseillé de le faire. Au cas où je finirai par y croire totalement. Ce dont j'ai bien envie.

 

Il parait que nous pouvons avoir plusieurs blessures mais qu'il est très rare de les avoir toutes les cinq. Jusqu'à la moitié du livre je me reconnais un peu partout, mais jamais vraiment nulle part. Ça ne m’empêche pas de m'énerver quand je me retrouve dans des comportements que je trouve pathétiques. Mais je dois me rendre à l'évidence j'ai bel et bien certains traits. Et s'ils étaient dus à des blessures non avouées ? Je continue ma lecture de plus en plus attentive avant de me laisser emporter par la fatigue.

 

Le lendemain, alors que j'entame un nouveau chapitre, une personnalité me ressemble fortement puis une deuxième de manière encore plus frappante. Et là, c'est la révélation tant attendue ! Et encore le mot est faible par rapport à ce que j'ai ressentie lorsque je me suis reconnue : la sidération est le terme le plus juste. J'ai l'impression d'être mise à nue, qu'on lit en moi comme dans un livre ouvert, qu'on viole mon intimité.

 

Tout correspond : mon caractère, mon attitude, mes habitudes, mon alimentation, mon physique et même encore plus ahurissant, mes maladies les plus fréquentes... Alors je ne suis pas la seule à être comme ça ? J'ai les mêmes mécanismes tout pourris que plus ou moins un cinquième de la population ? Je ne suis pas unique, je ne souffre pas plus que les autres ? Serais-je seulement plus drama-queen ? Je peux vous dire que ça m'a fait redescendre d'un étage ou deux. C’était le début du travail. Décidément, c'est une pro Lise Bourbeau.

 

venetian mask france missud blog a la menthe

 

Si j'avais gardé un brin de scepticisme jusqu'à tomber sur mon type de personnalité, c'est bien les maladies et le physique qui ont fini de me convaincre. Pour réussir à faire corréler ma personnalité avec mon physique et mes maladies c'est soit qu'elle est méga douée en psychologie, soit que c'est une grande prêtresse Vaudou. Dans tous les cas j'ai bien envie de croire aux blessures associées, de me pencher dessus attentivement et d'écouter ses conseils avisés pour me débarrasser de tout ça ! Ce qu'elle fait dans la dernière partie du livre, avec un ton si optimiste et bienveillant que ça te pousserait presque à déplacer des montagnes. Ou à explorer le fond de ton âme. Et maintenant, plusieurs mois après avoir commencé mon travail, je peux vous dire que ça fonctionne : ces blessures existaient effectivement ainsi que leur masque et ça fait un bien fou de les accepter, d'apprendre à les identifier et les comprendre, puis à essayer de s'en défaire.

 

Je me sens si légère, depuis, que j'ai envie de partager cette joie - qui est de se retrouver - avec le monde entier. Je passe ma vie à conseiller ma lecture à tout mon entourage et même à des inconnus. Alors ça méritait bien d’être le premier sujet de ma chronique. Non ? Je ne pourrai être plus qu'heureuse de vous avoir convaincus d'aller l'acheter, l’emprunter ou même le voler pour le lire mais je dois tout de même vous prévenir : ce livre, il faut être prêt avant de l'ouvrir, au risque de le foutre au bûcher dans le cas contraire. Il faut déjà avoir commencé à faire un travail sur soi, avoir ouvert son esprit, et avoir appris à écouter. Mais quand c'est le cas, c'est une aide inestimable dans cette grande et longue traversée qu'est la quête de son vrai soi. Je vous le recommande vivement !

 

🌿 Et vous qu'en pensez-vous? L'avez-vous lu? A-t'il changé votre vie à vous aussi?

 

Dejar un comentario

Por favor tenga en cuenta que los comentarios deben ser aprobados antes de ser publicados